Le dossier EOLIEN

logofed

Mai 2021

Un nouveau livre majeur concernant l’éolien vient de sortir !
Auteur : Patrice Cahart écrivain et haut fonctionnaire, inspecteur général des finances honoraire

L’énergie éolienne a-t-elle un vrai rôle à jouer dans le  » mix énergétique  » on ne relève-t-elle que d’une imposture plus juteuse pour ses producteurs et pour ses promoteurs que pour le commun des mortels ?

Vivons-nous l’ère des marchands de vent, dans le mauvais sens du mot ?

Patrice Cahart ne voudrait pas que l’on apporte une fausse solution au vrai problème que constitue le réchauffement de notre planète. Sachant qu’une éolienne ne fonctionne en moyenne, dans notre pays, qu’à 24 % de sa puissance, il est indispensable d’assurer le complément, et de recourir au gaz, polluant. L’éolien est donc une fausse énergie propre, une fausse énergie renouvelable.

Les éoliennes, dont certaines atteignent maintenant deux cents mètres de hauteur, ravagent nos paysages, qui sont le cadre de vie des Français, et l’une des bases de notre tourisme.

De surcroît, le courant d’origine éolienne coûte deux fois plus cher que celui des centrales nucléaires actuellement en service, dont l’exemple des États-Unis montre qu’on peut les prolonger durant une quarantaine d’années. La réalisation du programme éolien actuel engloutirait des dizaines de milliards qui seraient bien plus utiles ailleurs (développement des véhicules électriques, isolation des bâtiments).

Pour que vous retrouvez votre liberté de penser, Patrice Cahart vous donne les vrais clef du problème 

ALERTE ! est une collection ouverte aux lanceurs d’alerte désireux de poser les bonnes questions à travers un véritable travail de journaliste ou de chercheur. Dirigée par Jean-Pierre Guéno, elle se veut un lieu refuge contre la pensée formatée à travers des titres forts, des ouvrages fluides et percutants.

*****

Avril 2021

Une grande victoire !

Lire la suite du Communiqué, transmis par la FED >>>

*****

Janvier 2021

Publié le 12 janvier 2021 par l’aavre, association membre d’Yvelines Environnement

Dégivrage « écolo » en hélicoptère….

VIVE L'ÉOLIEN !

Méthode pour dégivrer une éolienne (traduit du suédois) : bon, certes, c’est en Suède, mais ce seul symbole délirant démontre la folie de l’éolien. L’eau est chauffée pendant la nuit à l’aide d’un camion équipé d’un brûleur fioul de 260 kW : à l’aube, 44 mètres cubes d’eau à 60 degrés se trouvent dans les réservoirs et l’hélicoptère peut commencer à voler en navette vers l’éolienne dont les pales sont givrées. A chaque tour, il faut 850 litres d’eau dans un réservoir avec un pulvérisateur à moteur : pour réussir le dégivrage, le débit doit être élevé et tout le réservoir peut être pulvérisé en deux minutes. Pour effectuer l’opération, trois personnes sont nécessaires : un pilote d’hélicoptère, un opérateur qui contrôle le pulvérisateur à l’aide d’un joystick et une personne au camion qui s’assure que l’hélicoptère peut remplir rapidement le réservoir vide…..

*****

Communiqué de Presse – Paris le 08/01/2021

Neuf mille éoliennes en panne.
Le gestionnaire du réseau électrique demande aux ménages de se rationner.

Le gestionnaire du réseau électrique (RTE) vient d’annoncer qu’il prévoit une forte hausse de la consommation d’électricité en raison de la vague de froid attendue vendredi 8 janvier et conseille, pour « éviter tout risque de coupure », de réduire sa consommation.  La France manque de courant. Cette situation inimaginable il y a quelques années est le fruit d’une politique d’abandon de notre industrie de l’électricité dont le fondement nouveau est de remplacer des moyens de production fiables et pilotables par des sources intermittentes comme l’éolien.           

En période froide anticyclonique c’est-à-dire sans vent les éoliennes ne produisent pas d’électricité. Hier matin, pour une puissance installée voisine de 14.000 MW les éoliennes ont fourni 946 MW soit 1% du total de la consommation électrique des français (1). Cette réalité balaye tous les mensonges perpétrés depuis des années par l’agence de maitrise de l’énergie (ADEME) et les promoteurs qui se targuent du nombre de milliers de foyers qu’une nouvelle éolienne va alimenter  en affirmant qu’il y aura toujours du vent quelque part du au « foisonnement » qui garantira la production du parc éolien français.              

Cette situation électrique critique avait été annoncée par les déclarations du 19 novembre 2020 de Madame Barbara Pompili (2), Ministre de la Transition écologique et solidaire. Elle mettait en évidence la   fragilité extrême de la production française d’électricité qui allait conduire inexorablement à un programme de restrictions et de rationnement. Elle envisageait cet hiver des coupures de courant, l’arrêt de pans entiers de secteurs industriels et des baisses de tension du réseau au moment où le redressement économique de la France devrait être basé au contraire sur une électricité abondante, fiable et bon marché.         
Pour rassurer les français Mme Pompili avait affirmé qu’un black-out n’était pas possible en se basant sur un hiver normal.  Aujourd’hui la température est de -1°C, peut-elle le garantir au cas où celle-ci descendrait à -10°C en sachant qu’il faut environ 2000 MW supplémentaires par degré en moins ?       

Depuis des années Jean-Louis Butré, Président de la fédération Environnement Durable et expert du groupe Energies&Vérités, alerte le gouvernement sur cette situation. Il avait déclaré le 16 novembre dans un quotidien : « depuis des décennies la politique énergétique de notre pays a été un exemple de réussite qui nous a permis d’avoir l’une des électricités les moins chères d’Europe, nous procurant ainsi un avantage compétitif. Ce succès de nos ingénieurs et de nos responsables politiques n’est plus qu’un souvenir tant les efforts du lobby écologiste ont détruit avec constance cet atout national ».       

Cette stratégie irresponsable a été actée par la signature de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE). Le gouvernement a non seulement sacrifié l’indépendance de la France, sa liberté d’action et son statut de grande puissance mais en plus comme le prouve l’annonce de RTE, a désormais mis en danger la sécurité du territoire.           

Contact 
Fédération Environnement Durable  
Jean-Louis Butré
contact@environnementdurable.net
tél : 06 80 99 38 08   
 
(1)https://www.bfmtv.com/economie/consommation/electricite-barbara-pompili-assure-qu-il-n-y-aura-pas-de-blackout-cet-hiver_AV-202011190080.html
2)https://www.lefigaro.fr/vox/societe/les-eoliennes-sont-un-scandale-environnemental-stupefiant-20201116 «Les éoliennes sont un scandale environnemental stupéfiant» 
3) https://www.rte-france.com/eco2mix/la-production-delectricite-par-filiere

Décembre 2020

Décès de Valéry Giscard d’Estaing

Jean-Louis Butré, Président de la Fédération Développement Durable, nous partage la préface que Valéry Giscard d’Estaing avait eu la gentillesse d’écrire pour son livre « La France défigurée. Pourquoi l’éolien est un danger pour la France » publié en 2008.

Paris, le 25 juillet 2008

Cher Monsieur le Président,

Nous avons souvent parlé du scandale financier et environnemental des éoliennes et je vous ai encouragé à l'expliquer publiquement avec clarté. Avec honnêteté aussi car c'est, à mon avis, ce qui manque aujourd'hui dans toutes les démonstrations officielles de promotion des énergies renouvelables. Or, le développement inconsidéré - j'allais dire irresponsable - des éoliennes ne résiste pas à l'analyse de quelques vérités et de quelques chiffres simples.

Avec vos talents de pédagogue vous saurez les décortiquer pour informer complètement l'opinion, mais aussi les élus locaux et les représentants de la puissance publique sur le terrain. II s'agit de dénoncer un gaspillage inacceptable des fonds publics, un discours officiel trompeur, un "business" souvent douteux : vous saurez le faire sans polémique mais avec la vigueur et la franchise que je vous connais.
Il s'agit aussi de préserver les paysages de France, nos campagnes et bientôt notre littoral menacé lui aussi : vous saurez le faire avec cœur, avec toute la passion que vous avez pour la beauté de notre pays !
Puisse la France, grâce à vous, grâce à ce livre, ouvrir les yeux sur la réalité des vraies énergies renouvelables et éviter ainsi de commettre une erreur stratégique...

VALÉRY GISCARD D'ESTAING

*******

Septembre 2020

logo-fed-mairies

28.09.20 : La FED a adressé une lettre par mail personnalisé aux 34.426 nouveaux maires de France. Cette opération a été couronnée de succès. 10.046 ont déjà ouvert la lettre (soit près de 30%) et beaucoup l’ont téléchargée. Elle contient notamment le dossier ci-après :

******

La FED en première ligne du combat éolien…!
JL Butré, Président Fédération Environnement Durable

Août 2020

https://www.la-croix.com/Economie/eoliennes-naiment-pas-chaleur-2020-08-27-1201110991
Les éoliennes n’aiment pas la chaleur

Analyse : Lors de la canicule, elles ont couvert moins de 2 % des besoins en journée. Le soutien public aux éoliennes devrait avoisiner les deux milliards d’euros cette année.

par Jean-Claude Bourbon,
le 27/08/2020

eoliennes
Des éoliennes à Groningen, aux Pays-Bas. Sander van der Werf/sanderstock – stock.adobe.com

Les éoliennes n’aiment pas beaucoup l’été, surtout quand il fait chaud. Durant la période de canicule qui a sévi sur la France du 6 au 13 août, elles n’ont produit en moyenne que 1 à 2 % environ de l’électricité consommée durant la journée, c’est-à-dire quand la demande est la plus forte, en raison de la climatisation.

On est bien loin donc des records (autour de 20 % de la production hexagonale) atteint lors d’épisodes très venteux, comme en février 2020, avec le passage de la tempête Ciara. Sur l’ensemble de l’année dernière, l’éolien a couvert 7,2 % des besoins électriques.

Cette faible capacité à répondre aux besoins du pays apporte évidemment de l’eau au moulin des anti-éoliens. « Le 7 août à 18 heures, alors que la barre des 40 °C a été localement dépassée sur une partie du pays, les 8 000 éoliennes ont fourni 690 mégawatts, soit 1 % de la consommation nationale d’électricité qui s’est élevée à cet instant à 47 781 mégawatts », note Jean-Louis Butré, le président de la Fédération environnement durable (FED) et l’un des chefs de file de la fronde. « Elles n’ont pas fait tourner le dixième du parc des climatiseurs présents dans les logements français dont la puissance installée totale est estimée à 8 745 MW », ajoute-t-il.

Les opposants s’organisent.

Le sujet est sensible. Un peu partout en France, les oppositions se multiplient contre la construction de parcs éoliens terrestres, alors que la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), prévoit de doubler la capacité actuelle d’ici à 2028, pour la porter à 33 gigawatts (GW).

En Nouvelle-Aquitaine, 165 associations ont ainsi déposé en juillet un recours devant le tribunal administratif pour s’opposer à la mise en place de 1 600 éoliennes prévues par le nouveau schéma régional, et qui s’ajouteraient à 670 déjà installées. Ce n’est pas un cas isolé. En Bourgogne-Franche Comté, par exemple, le schéma régional éolien devrait être lui aussi bientôt attaqué.

Mieux répartir les éoliennes.

« Tous les jours, des gens nous appellent parce que des machines vont être installées près de chez eux, au mépris de loi qui protège les monuments historiques », affirme Julien Lacaze, le président de la Société pour la protection des paysages et de l’esthétique de la France (SPPEF), qui est ressorti assez déçu de l’entretien avec les conseillers d’Emmanuel Macron, début juillet.

Conscient du problème, mais coincé par son ambition d’accélérer la transition énergétique, le gouvernement cherche aujourd’hui à mieux répartir les éoliennes sur le territoire, alors que deux régions, les Hauts-de-France et Grand Est, concentrent à elles seules quasiment la moitié des capacités installées. Reste aussi la question du financement.

Cette année, le soutien public aux éoliennes en métropole devrait coûter 1,93 milliards d’euros, selon la Commission de régulation de l’énergie (CRE), soit 630 millions de plus que prévu, en raison de la chute des prix de l’électricité sur les marchés.  https://www.la-croix.com/Economie/eoliennes-naiment-pas-chaleur-2020-08-27-1201110991

Juillet 2020 :

Economie-Matin
L’industrie des éoliennes en crise
Mme la Ministre Elisabeth Borne, en avait-elle été informée avant de signer en catimini le décret concernant la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie basée sur l’éolien ?

par Jean-Louis Butré de la Fédération Environnement Durable
03/07/2020 
http://www.economiematin.fr/news-industrie-eolien-crise-covid-france-situation-butre

Les éoliennes sont contestées partout nationalement et localement.
Malgré les déclarations du gouvernement et du Ministère de l’environnement les français combattent pied à pied ces machines qui détruisent l’économie, dénaturent l’environnement, pourrissent la vie des riverains et massacrent les paysages de la France.

archives…

2018

Dans le cadre de l’examen du projet de la loi ELAN (Evolution du logement, de l’aménagement et du numérique), merci de soutenir l’Amendement concernant la  protection des riverains d’éoliennes par une distance d’éloignement de 10 fois la hauteur en bout de pales (règle des 10 H appliquée notamment en Bavière) : 2018.05.22_amendement AN_loi ELAN

*****

Une bataille sans précédent pour la protection des paysages, des monuments et sites classés, menacés par l’avancée des parcs éoliens, a lieu à travers la France.

Yvelines Environnement et de nombreuses autres associations mènent des actions depuis plusieurs années tant à l’échelon national que sur le département.

La France a ratifié en 2006 la Convention Européenne du Paysage, mais elle place la protection de ses paysages sous l’égide du ministère de l’Ecologie, dont la priorité est le développement de… l’éolien !

Voici quelques documents illustrant les démarches effectuées par les uns et les autres :

2017

23.05.2017 : « L’éolien en France ? Pour quoi faire ? » par Alain de Tonnac

Quelques questions simples : 2017.05.23_Eolien en France_pour quoi faire

19.05.2017 : « L’Académie nationale de médecine confirme que les éoliennes provoquent une maladie nommée le « syndrome des éoliennes »« .

Lire le communiqué de presse de la FED : 2017.05.19_CP FED_Syndrome des éoliennes

30.03.2017 : Arrêt de la Cour Administrative d’Appel de Nancy : une intéressante conclusion rendue par la CAA confirmant la jurisprudence du Tribunal Administratif de Nancy sur l’obligation par les promoteurs éoliens de démontrer leurs capacités financières.

Lire l’arrêt : CAA Nancy 30 mars 2017 (ICPE)

2016

23.06.2016 : « Eolien : avec des résultats calamiteux, le gouvernement disjoncte ».

Lire le communiqué de presse de la FED : 2016-06-23_communique-presse-federation-environnement-durable-fed

**************

Un article de la Fédération Environnement Durable (FED) sur la Prise Illégale d’Intérêt (PIDI) : 2016.06.01_Eolien_prises illégales d’intérêts

Pièces jointes :

manuel__eolien_prise_ill__gale_d_int__r__t_190315.pdf
circulaire_projets___oliens_27_mai_2015_2.pdf
eolien_le_vent_mauvais_de_la_suspicion_3.pdf

**************

31.05.2016 : « Une poignée d’élus décide du massacre légal du patrimoine culturel et paysager de la France »  2016.05.31_CP_FED projet de loi dit CAP

**************

30.03.2016 : « Les riverains d’éoliennes moins considérés que la viande de boucherie » http://suivi-eolien-verite.com/index.php?option=com_acymailing&ctrl=archive&task=view&mailid=180&key=X1KOsDQA&subid=50205-J7NjSuvjThE8sj&tmpl=component

« Éoliennes et réception de la télévision » Retrouvez la question écrite n° 20487 de M. Jean-Louis Masson (Moselle – NI) publiée dans le JO Sénat du 10/03/2016 : http://fr.friends-against-wind.org/realities/eoliennes-et-reception-de-la-television

2015

Yvelines Environnement vous propose : Article_L’EOLIEN

2014

https://player.vimeo.com/video/105732886

Photos extraites du film :

 P1000642 Photo tirée du film P1000641

40 tonnes de ferrailles et 800 à 1500 tonnes de béton, qui ne seront jamais retirés du sol…

2013

2012

2011

2010

2009